Allons-nous avoir un 21èmesiècle avec une sécurité au point de vue de l’eau ?

Il est difficile de répondre à cette question si rapidement. Cependant, il est évident que l’eau va jouer un rôle essentiel dans la réorganisation des politiques et de l’économie du 21èmesiècle.

Etant donné que les ressources nationales en eau deviennent polluées et commencent a devenır ınsuffısantes à cause de l’augmentatıon de la populatıon, d’une utilisation peu efficıente de l’eau, de la mıgratıon urbaıne, des activités ındustrıelles de plus en plus nombreuses, du réchauffement actuel de la planète aınsı que des changements clımatıques, les eaux de surface et souterraınes dıtes ınternatıonales prennent de plus en plus d’ımportance.

Limiter les impacts de l’eau sur le développement social et économique des pays, en particulier de certaines régions du monde quı seront sans doute amener a des problèmes plus ımportants dans le futur que ceux déjà connu actuellement.

Une telle situation nous amènera à créer et utiliser des politiques nationales et internationales de l’eau (hydro politique) bien plus que ce que nous faisons actuellement. Il y a un réel besoin d’approfondir cette question en effectuant des travaux plus poussés dans ce domaine ; la Turquie est concernée aussi.

En résumé, nous sommes en train de rapidement nous diriger vers une approche hydro-politique nationale et internationale majeure. Les relations entre Energie-Eau-Nourriture et les interactions entre ces 3 composants en temps de crise ne cessent de prouver l’ımportance de telles politiques.

Le modèle de développement illimité mis en œuvre avec la révolution industrielle, la pollution grandissante des ressources en eau, le stress grandissantface à la consommation des ressources en eau, la distribution spatiale et temporelle inégale de l’eau, les pressions toujours croissantes sur le climat, l’augmentation des liens entre Energie-Eau-Nourriture, tous ces facteurs ont amenés la gestion de l’eau a être dorénavant placé en haut de l’agenda mondial.

Le 21ème siècle sera le siècle marqué par la relation Energie-Eau-Sécurité alimentaire.

Les relations toujours croissantes entre ces trois concepts primordiaux, avec comme point central l’eau, ont permis d’augmenter les recherches et les efforts concernant les politiques internationales de l’eau.

À la fin des réunions que nous avons organisées au cours de la seconde moitié de l’année 2013, avec la participation d’universitaires, technocrates, des experts, des ambassadeurs et des avocats, nous avons décidé de créer l’”HydropoliticsAcademy”. Car nous avons réalisé qu’il y avait une certaine absence dansl’atmosphère dans laquelle les experts multidisciplinaires peuvent se réunir et discuter des questions liées à l’eau.

Par conséquent, l’HydropoliticsAcademy a été conçue pour être un institut dans lequel les universitaires et experts de différentes disciplines sont en mesure de se réunir, de mettre en œuvre des travaux communs et de publier leurs opinions et leurs suggestions communes sur le site Web de l’Academy.

La gestion nationale et internationale de l’eau ne s’adresse pas uniquement aux disciplines de l’ingénierie, mais concerne aussi les autres disciplines telles que l’économie, les relations internationales, l’environnement, la météorologie, le climat, l’océanographie et les statistiques. L’HydropoliticsAcademy vise à aller de l’avant pour former un environnement de travail basé sur la multidisciplinarité.

Il y a un réel besoin pour enrichir les documents scientifiques, les commentaires et les analyses et non pour alimenter les spéculations dans cette question de la gestion de l’eau. Pour répondre à ce besoin d’eau interconnecté aux deux autres questions stratégiques importantes qui sont l’énergie et la sécurité alimentaire, nous franchissons une étape en cette nouvelle année.
Nous espérons que les travaux que nous écrirons, apporterons des avantages notables a l’échelle locale, nationale et internationale.
Cordialement,

01.01.2014

Le Comité Exécutif de l’Academy