Général :

L’Hydropolitique L’eau va jouer un rôle essential dans la restructuratıon du paysage politique et économique du 21ème siècle.

Etant donné que les ressources nationales en eau deviennent polluées et commencent a devenır ınsuffısantes à cause de l’augmentatıon de la populatıon, d’une utilisation peu efficıente de l’eau, de la migration urbaine, des activités ındustrielles de plus en plus nombreuses, du réchauffement actuel de la planète aınsı que des changements clımatıques, les eaux de surface et souterraınes dıtes ınternatıonales prennent de plus en plus d’ımportance.

Limiter les impacts de l’eau sur le développement social et économique des pays, en particulier de certaines régions du monde quı seront sans doute amener a des problèmes plus ımportants dans le futur que ceux déjà connu actuellement.

Une telle situation nous amènera à créer et utiliser des politiques nationales et internationales de l’eau (hydro politique) bien plus que ce que nous faisons actuellement. Il y a un réel besoin d’approfondir cette question en effectuant des travaux plus poussés dans ce domaine ; la Turquie est concernée aussi.

En résumé, nous sommes en train de rapidement nous diriger vers une approche hydro-politique nationale et internationale majeure.  Les relations entre Energie-Eau-Nourriture et les interactions  entre ces 3 composants en temps de crise ne cessent de prouver l’ımportance de telles politiques.

Depuis le début du 20ème siècle, des efforts importants ont été faits afin de créer des bases et des consensus légaux sur les problèmes relatifs à l’eau. Cependant, dans le cadre de la mise à jour des accords, des lois et des principes juridiques généraux ainsi que du système de règles couvrant les dispositions et les jugements définitifs et exécutoires de l’ensemble des pays à l’échelle mondiale, ceux-ci n’ont pas encore été créés au jour d’aujourd’hui.

Au début du 21ème siècle, à côté de la questıon des eaux de surface transfrontalières s’est ajoutée au problème des eaux souterraınes transfrontalières qui font maintenant partıe de l’agenda des pays. De plus, la commission compétente de l’ONU a déjà entamé des travaux sur cette dernière question.

Le modèle de développement illimité mis en œuvre avec la révolution industrielle, la pollution grandissante des ressources en eau, le stress grandissant face à la consommation des ressources en eau, la distribution spatiale et temporelle inégale de l’eau, les pressions toujours croissantes sur le climat, l’augmentation des liens entre Energie-Eau-Nourriture, tous ces facteurs ont amenés la gestion de l’eau à être dorénavant placée en haut de l’agenda mondial.

Le 21ème siècle sera le siècle marqué par la relation Energie-Eau-Sécurité alimentaire. Les relations toujours croissantes entre ces trois concepts primordiaux, avec comme point central l’eau, ont permis d’augmenter les recherches et les efforts concernant les politiques internationales de l’eau.

Objectifs: L’Hydropolitics Academy, telle qu’elle a été proposée initialement, a été conçu comme un site web sur lequel des universitaires et des experts de diverses disciplines peuvent émettre leurs points de vue et proposer des suggestions. L’HPA permet la création d’une communauté d’experts dans le but d’aider à la gestion et à l’utilisation de l’eau pour le bénéfice de toute l’humanité.

LES OBJECTIFS DE L’HYDROPOLITICS ACADEMY SONT:

  • Favoriser le dialogue entre les organisations impliquées dans les questions des ressources en eau à l’échelle mondiale.
  • Augmenter la prise de conscience et le souci de la société pour l’eau comme étant source de toute vie.
  • Contribuer à la prévention et la résolution des conflits de ressources en eau à l’échelle nationale et internationale.
  • Promouvoir la gestion durable des ressources en eau.
  • Favoriser une société d’apprentissage, de dialogue et de coopération entre les décideurs, les professionnels de l’eau, les sciences, l’industrie, la société civile et les responsables politiques dans la gestion des ressources en eau et la résolution des conflits liés à l’eau.

 

La gestion nationale et internationale de l’eau ne s’adresse pas uniquement aux disciplines de l’ingénierie, mais concerne aussi les autres disciplines telles que l’économie, les relations internationales, l’environnement, la météorologie, le climat, l’océanographie et les statistiques.

Une équipe composée des différentes disciplines devraient se réunir de temps en temps et faire des tables rondes pour partager leurs connaissances et expériences dans des travaux communs. L’Hydropolitics Academy a pour but de créer un environnement multidisciplinaire de travail, ce qui pourrait représenter un petit pas vers l’avant dans ce domaine.

Mission: La mission de l’Hydropolitics Academy est d’effectuer des travaux scientifiques et techniques pluridisciplinaires sur les questions de gestion nationale et internationale de l’eau et de fournir un soutien en utilisant l’eau comme moyen de paix et de collaboration à la fois pour les régions et pour le monde.

Vision: C’est d’être un centre d’information international innovateur, participatif et avec des directives qui agit sur les politiques de l’eau à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

Qu’est-ce que l’Hydropolitics Academy fait ?

1. Publier des articles sur la mise à jour de nouvelles publications;

2. Ecrire des rapports sur des sujets spécifiques;

3. Organiser des tables rondes et publier les brefs rapports qui en découlent;

4. Organiser des conférences et des séminaires;

5. Développer des relations internationales avec des scientifiques d’Académies ou de Centres de recherches et partager nos connaissances et expériences avec eux;

6. Fournir un support de travail aux Universités, Institutions publiques et Organisations du pays;

7. HPA a pour but de publier un magazine scientifique “sur les ressources en eau et l’Hydropolitique” dans les deux prochaines années;

8. En utilisant le logiciel Webiner, HPA va essayer d’organiser des séminaires interactifs et des conférences entre des experts, des universitaires, des décideurs, des politiciens sur les problèmes internationaux liés à l’eau.

Le but ultime de la HPA est d’établir un programme d’éducation qui donnera une vision multidisciplinaire et d’attirer des jeunes experts provenant des zones contestées concernant l’allocation des ressources en eau, à travailler ensemble. Le programme sera question de «les ressources en eau, actions de coopération» et «les ressources en eau, la résolution des conflits liés à la gestion des cours d’eau internationaux, l’utilisation durable des ressources en eau, des innovations et des améliorations technologiques et recherche et développement “

Qui seront les membres de cette Academy ?

Les membres viennent de différentes disciplines concernant la gestion des ressources en eau comme des experts et des actifs universitaires, des professeurs, des ambassadeurs, des managers et des administrateurs d’Institutions publiques et d’Organisations, des experts et autres personnes approuvées par l’Administration de l’Academy. Des suggestions et des informations concernant les membres seront publiés sur le site Web de l’Academy.

L’adhésion à la HPA est basée sur l’hypothèse que tous les membres doivent participer activement aux travaux de l’Academy. L’adhésion est accordée sur une base individuelle. Nul ne peut être choisi pour la simple raison qu’il ou elle a des connaissances au sein de l’Academy ou autre. Chaque candidat sera jugé sur ses propres mérites

Le Conseil d’administration examinera et prendra sa décision concernant (AC) les recommandations du Comité d’Adhésion (CA) de l’Hydropolitics Academy.

Le développement institutionnel

Le développement institutionnel de l’Académie a pour but d’atteindre l’approche participative la plus large dans

• le futur développement de l’adhésion de base des nouveaux membres

• le fait d’assurer la participation des membres la plus large possible dans le développement de l’Academy

• le fait d’assurer la participation des membres aux activités programmées

• la construction d’un réseau entre les membres de l’Academy

• les contacts entre les partenaires industriels et les partenaires institutionnels ainsi qu’entre les décideurs

* Les projets en collaboration avec les universités et les organisations liées à l’eau